• alicethevenard

Ne cédez pas à la tentation de l’anglais dans les contrats de travail


Londres - Photo Alice Thevenard

Le code du travail est on ne peut plus clair (une fois n’est pas coutume ?) sur ce sujet : le contrat de travail établi par écrit est rédigé en français, de même que tout document comportant des obligations pour le salarié ou des dispositions dont la connaissance est nécessaire à l'exécution de son travail.

Il convient également de se méfier des mots anglais, car « lorsque l'emploi qui fait l'objet du contrat ne peut être désigné que par un terme étranger sans correspondant en français, le contrat de travail comporte une explication en français du terme étranger ».

Cela vaut dès lors que le contrat est signé en France, même s’il est exécuté à l’étranger.

La Cour de Cassation est allée encore plus loin en jugeant qu’une lettre d’objectifs rédigée en anglais, est inopposable au salarié. Même si le salarié comprend l’anglais et a déjà eu des objectifs en anglais auparavant.


#avocat #thevenardavocat #justice #droit #justice #droitdesaffaires #droitdutravail #droitdessocietes #plaider #tribunal #tribunaldecommerce #TGI #refere #referes #tribunaux #palaisdejustice #palaisdejusticedeparis

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout